Archives

All Posts Tagged Tag: ‘Alliot-Marie’

AFP Publié le 20/09/2012 – « Les Gaullistes inquiets du duel Fillon/Copé »

Michèle Alliot-Marie, Bernard Accoyer, Henri Guaino et d’autres élus UMP ont défendu aujourd’hui, en vue du congrès de l’UMP en novembre, leur « motion gaulliste » qui récuse l’Europe fédérale, sur fond de premières inquiétudes face au duel Fillon/Copé pour la présidence du parti. « Les signataires peuvent être pour Copé ou Fillon », a déclaré le sénateur Roger Karoutchi, directeur de la campagne Copé, également présent à la conférence de presse organisée au siège de l’UMP.

« On a beaucoup dit que l’UMP devenait libérale, centriste, européenne. Les familles politiques non gaullistes se sont mieux exprimées », a-t-il ajouté, voulant prouver que « les gaullistes sont encore nombreux et influents au sein de l’UMP ». « Le gaullisme n’est pas une nostalgie mais un projet de société qui n’a jamais abouti », a commenté Patrick Ollier, soutien de Francois Fillon et qui a défendu avec Mme Alliot-Marie « l’association capital-travail ».

« Nous allons avoir des débats sur l’Europe. Nous ne sommes pas pour la fuite en avant dans le fédéralisme », a proclamé Henri Guaino, qui a tenté d’être candidat à l’élection du président de l’UMP, le 18 novembre. Pour l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, « il a manqué des voix gaullistes dans les débats ces dernières années ». « Notre motion est la plus complète », a estimé pour sa part Michèle Alliot-Marie, ancienne présidente du RPR. « Nous voulons un Etat avec moins de lourdeur, de guichet, de bureau, mais récusons l’idée d’un Etat minimum. Nous sommes favorables à la décentralisation mais récusons les principautés ».

Le débat sur les motions soumises au vote des militants -une première dans l’histoire du parti fondé en 2002- est l’autre enjeu du congrès de novembre, à côté du duel entre François Fillon et Jean-François Copé.

« L’action, ce sont les hommes au milieu des circonstances. » (Charles de Gaulle)