Archives

All Posts Tagged Tag: ‘classes moyennes’

Danse Avec Les Francais

Pour François Hollande et son Gouvernement, l’action politique, c’est « Danse avec les Français » !

Arnaud Murgia, Secrétaire général des Jeunes Actifs, les trentenaires de l’UMP, et Michaël Bullara, Secrétaire général du Chêne et Fondateur des Jeunes de l’UMP, tous deux signataires de la motion des « Gaullistes » de l’UMP, s’alarment des signaux particulièrement inquiétants envoyés ces derniers jours par le Gouvernement, par le biais d’un budget mal ficelé aux choix désastreux, et qui va durablement pénaliser la France et les Français, en particulier les classes moyennes et populaires, et ceux qui ont la volonté d’entreprendre.

Alors que la situation financière et sociale de notre Pays est particulièrement préoccupante, le Gouvernement n’a de cesse de mener une politique de « zig-zags » permanents, faisant d’innombrables allers-retours sur tous les sujets : le cannabis, la redevance télévisuelle, la taxation des œuvres d’art ou encore l’emploi à domicile.

Au moment même où des choix courageux devraient être faits, le Gouvernement tâtonne, rétropédale, sévit sur les PME avant de reculer de moitié, quand il ne se préoccupe pas de l’élection interne au PS, où le candidat majoritaire va pourtant être élu sans concurrence.

Après avoir tant fustigé la Présidence de Nicolas Sarkozy et la gestion de la précédente équipe gouvernementale, qui pendant 5 ans ont permis à la France d’éviter les pires écueils et d’aller de l’avant en se modernisant et en protégeant nos compatriotes, la gauche vient de faire éclater au grand jour, et en une séquence d’à peine quelques jours, la triste vérité sur son incapacité à être à la hauteur des enjeux.

Pour François Hollande et son Gouvernement, l’action politique, c’est « Danse avec les Français » !

France Espagne

Le réalisme de Rajoy face à l’utopisme de Hollande

François Hollande a reçu hier, à l’Elysée, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Ayant hérité dans son pays d’une situation analogue à celle que nous préparent aujourd’hui les socialistes, M. Rajoy demande à ses concitoyens d’effectuer des efforts afin de leur préparer des lendemains meilleurs.

En s’engageant dans la mise en œuvre des réformes nécessaires à la relève économique de son pays, le chef du gouvernement espagnol fait ainsi primer les intérêts de son peuple sur ses intérêts politiques personnels.

A l’opposé, François Hollande explique, sans rire, que sa propre politique permettra « assurément » d’éviter les prédictions pessimistes du FMI pour la France.

Un discours qui atteste du grand décalage entre le réalisme et la volonté des dirigeants espagnols face à une totale déconnexion de la réalité du côté français !

Difficile pour les Espagnols de comprendre et d’accepter la politique de rigueur mise en place par leurs dirigeants, quand un pays voisin, la France, dépense sans compter un argent qu’il ne possède pourtant pas…

François Hollande s’efforce d’appliquer la méthode Coué. Mais les Français ne sont pas dupes !

Ce n’est pas en faisant « haro » sur les classes moyennes, les entrepreneurs et les forces dynamiques de notre Pays, mais aussi sur les retraités, qu’il parviendra à relancer l’économie française.

En tentant de se rassurer, et d’embarquer dans sa douce utopie son équipe gouvernementale, François Hollande restera-t-il le seul dirigeant européen à ne pas voir que ce matraquage fiscal, accompagné de dépenses inconscientes, nous prive de toute perspective de croissance.

Laurence Sailliet
Secrétaire nationale de l’UMP
Signataire de la motion Gaulliste

« L’action, ce sont les hommes au milieu des circonstances. » (Charles de Gaulle)